Dr. Hans Müller: fondateur de l'agriculture biologique

Hans Müller est né en 1891 dans le canton de Berne. Il y grandit au milieu de ses six frères et sœurs dans la ferme familiale d'Emmental. Il fut instituteur jusqu'au début des années 30. Sa connaissance approfondie des difficultés auxquelles les fermiers de l'époque se trouvaient confrontés en permanence et les problèmes sociaux en découlant l'ont poussé à faire ses premiers pas en politique.

Dans le cadre de ses activités politiques, dont 19 ans en tant que membre du conseil national, Hans Müller finit par acquérir la conviction que les questions fondamentales des agriculteurs ne pourraient trouver leur solution au niveau politique et que les fermiers devaient s'en sortir par leurs propres moyens.

A cet égard, il accorda une attention particulière aux petites exploitations agricoles et aux moyens d'assurer leur pérénité. Hans Müller estimait alors, que parmi les moyens qui permettraient aux exploitants agricoles de s'en sortir par leurs propres moyens figuraient l'abandon du mode d'exploitation traditionnel, l'abaissement des coûts, le maintien de la valeur des sols et la production d'aliments de toute première qualité.

Avec son épouse, Marie Müller et le médecin, bactériologiste et géologue, Dr. Hans Peter Rusch, il connut et développa la méthode de la culture biologique.

Au sein de ce petit groupe, Hans Müller se chargea de mettre en pratique, chez les exploitants agricoles, les nouvelles connaissances scientifiques vérifiées par son épouse et les résultats d'études bactériologiques obtenus par le Dr. Rusch.

Grâce à leur nouvelle méthode, ils donnèrent un nouvel élan à l'agriculture qui ne se limita pas au seul territoire suisse. Tout comme la méthode d'exploitation biologique et dynamique également développée en Suisse par Rudolf Steiner, cette nouvelle méthode d'exploitation biologique s'est également étendue à d'autres pays.