Mon bébé présente-il un risque d'allergie ?

Mon bébé présente-t-il un risque d'allergie?

Il existe une prédisposition héréditaire aux allergies lorsqu'un parent direct, c'est-à-dire le père, la mère ou les frères et sœurs sont aussi touchés par des allergies (rhume des foins, asthme ou dermatite atopique par exemple). Si c'est le cas dans votre famille, faites remplir un questionnaire sur les allergies par votre médecin. Emportez-le avec vous le jour de l'accouchement. Ainsi, le personnel de la maternité sera tout de suite informé.

Un risque d'allergie ne signifie pas qu'une allergie va nécessairement se déclarer. Allaiter représente la meilleure protection contre les allergies. Cependant, le nouveau-né doit être nourri exclusivement au lait maternel pendant les 4 à 6 premiers mois de vie. Son système immunitaire encore fragile ne doit pas être irrité par des protéines étrangères comme c’est le cas lorsqu'on diversifie son alimentation.

Si votre enfant présente un risque d'allergie, à la fin de l'allaitement, donnez à votre bébé du lait infantile hypoallergénique. Il est contrôlé scientifiquement et convient parfaitement pour prévenir les allergies. N'hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou pédiatre.

<