Menu

Durant l’allaitement, qu’est-ce qui est permis ?

Quand l’enfant a enfin vu le jour, beaucoup de mères qui allaitent s’interrogent. Que puis-je manger et boire ? Qu’est-ce qui est plutôt déconseillé ? Puis-je faire du sport ? Dans notre guide, nous vous donnons de précieux conseils pour l’allaitement.

L’alimentation durant l’allaitement

Votre bébé s’alimente par le biais du lait maternel. Il est donc particulièrement important de veiller à avoir une alimentation saine et équilibrée durant l’allaitement. Il est tout à fait possible que vous ayez davantage faim en raison du besoin accru en calories. Les fruits, les légumes, les produits céréaliers complets, les produits laitiers, la viande maigre et le poisson fournissent les nutriments essentiels dont vous et votre bébé avez besoin.

Les légumes secs et les oignons sont propices aux ballonnements, les tomates et les citrons irritent les fesses : ces « bons conseils » ne sont pas fondés scientifiquement. Ne vous privez donc pas inutilement de nombreux aliments. Faites l’essai en petites quantités et vous saurez ce qui convient ou non à votre bébé.

Calmez vos envies sucrées au mieux avec des fruits, des salades de fruits, des fruits secs (éventuellement mélangés à du yaourt ou du fromage blanc). Un petit pot HiPP aux fruits s’avère également idéal de temps à autre.
Si vous souhaitez suivre un régime végétarien ou végétalien durant l’allaitement, parlez-en à votre sage-femme ou à votre pédiatre.

Boire pendant l’allaitement

Il est important de boire abondamment pendant l’allaitement, car vous dépensez beaucoup d’eau dans le lait maternel. L’idéal serait de boire environ deux à trois litres par jour. Nous vous conseillons l’eau plate, les tisanes non sucrées telles que la tisane d’allaitement de HiPP ou bien un verre de jus fruit coupé à l’eau pour changer. Vous ne devez pas obligatoirement renoncer à votre café le matin, mais évitez d’en prendre plus de deux à trois tasses par jour. Observez votre bébé pour savoir si le café l’agite, certains enfants réagissent à déjà à de très petites doses de caféine.

Durant l’allaitement, il est préférable de renoncer entièrement à l’alcool et à la nicotine.

 

 

Le sport durant l’allaitement

Le sport ne ralentit pas la production de lait. Il est cependant conseillé d’attendre six à huit semaines après l’accouchement. Ensuite, vous pouvez faire du sport modérément. Le sport est tout à fait compatible avec l’allaitement. Faites toutefois attention à ne pas vous dépenser au point d’en avoir des courbatures, car cela pourrait altérer le goût du lait. Dans ce cas, le lait n’est certes ni mauvais ni néfaste, mais il a juste un goût un peu différent. Écoutez votre corps et faites ce qui est bon pour vous.

Les médicaments

Avant de prendre des médicaments durant l’allaitement, consultez votre médecin. Certains médicaments sont parfaitement compatibles avec l’allaitement, d’autres sont plutôt à éviter.