Menu

Les différents types d’allaitements

Reconnaissez-vous le comportement de votre enfant dans l’un des tempéraments de tété décrits ci-dessous ?

Le bébé goulu

À peine le temps de réagir que la bouche de bébé a déjà englouti le mamelon et s’empresse de téter. Les bébés goulus se jettent avec énergie et voracité sur la source de lait prometteuse, tètent avec vigueur et endurance, et ne lâchent le sein que lorsqu’ils sont rassasiés. Ces bébés peuvent être allaités sans problème n’importe où et n’importe quand. Du fait de leur grand appétit, ils prennent suffisamment de lait. Aucun souci à se faire de ce côté-là ! Aux premiers signes de faim, mettez votre petit vorace au sein avec le plus grand soin. Plus votre bébé aura faim, plus il tètera avec détermination. Si le mamelon est mal positionné par rapport aux gencives, il peut vite devenir douloureux.

Le bébé agité

Dès que le sein approche, votre petit asticot s’agite. Tout excité, il gigote des bras et des jambes et tète un coup à gauche, un coup à droite. Qui sait ? Peut-être que le lait est meilleur d’un côté que de l’autre ? Cet enfant manifeste un vrai plaisir à prendre le sein ! Veillez cependant à ce que votre bébé ne complique pas inutilement les choses à force de s’agiter. Dans l’idéal, donnez-lui le sein au réveil et en position allongée. Cela tempérera un peu son ardeur. Et comme les bébés agités avalent souvent aussi beaucoup d’air en tétant, ils ont absolument besoin de faire leur rot pour éviter les coliques.

Le bébé gourmet

Un délice aussi raffiné que le lait maternel n’est pas fait pour se goinfrer, mais pour être savouré pleinement ! Savourer, telle est la devise de ces petits gourmets qui font durer le plaisir d’un repas deux fois plus longtemps que les autres bébés. Ils tètent longtemps, à un rythme régulier et très posément, en prenant tout ce dont ils ont besoin. Ne bousculez pas votre bébé gourmet ! Il a besoin de temps pour prendre délicatement le sein, commencer à téter et déguster avec délectation les premières gouttes de lait, avant de s’adonner avec grand plaisir à son copieux repas. Bon à savoir : les bébés gourmets se laissent facilement distraire. Un lieu plein de gens curieux n’est pas le bon endroit pour les allaiter, car des regards intéressés peuvent déjà suffire à les déranger. Lorsque vous allaitez votre bébé « à l’extérieur », cachez sa tête en la recouvrant d’un lange léger. Le summum du bonheur pour les petits gourmets : de longues tétées tranquilles, au calme, seuls avec maman à la maison.

Le bébé rêveur

L’allaitement fatigue, surtout les petits rêveurs. Ils tètent un peu, puis se reposent près du sein, reprennent quelques lampées, se reposent de nouveau, tètent encore... Il leur faut souvent assez longtemps avant d’être rassasiés. Par contre, les petits rêveurs se détendent totalement durant la tétée. Pas besoin de rituel du coucher particulier, ils s’endorment bienheureux au sein. Ils se rendorment aussi la nuit sans problème après la tétée. Faites preuve de patience et n’interrompez pas la tétée. Si votre bébé se repose un peu pendant la tétée, cela ne veut pas dire qu’il est rassasié. Ne lui donnez pas le sein en position allongée afin qu’il s’endorme moins facilement. S’il s’assoupit après un sein, changez sa couche et proposez-lui l’autre sein. Chatouillez-le un peu dans le cou ou aux pieds. Cela le maintiendra éveillé et fera en sorte qu’il ait suffisamment de lait dans le ventre au moment de s’endormir vraiment.

Le bébé indécis

Les bébés indécis semblent se demander si le sein est intéressant ou non. Les premiers jours, ils ne semblent guère disposés à téter vigoureusement. En fin de compte, le lait, c’est délicieux ! Mais c’est aussi assez fatigant de se le procurer. Ces hésitations inquiètent beaucoup de mères. Pourtant, les petits indécis ont tout simplement besoin de davantage de temps et il ne faut pas les bousculer. Dès qu’ils ont adopté le sein, ils tètent, grandissent et s’épanouissent généralement sans problème. Ils ont juste besoin d’un peu plus de soutien pour que l’allaitement fonctionne.

Peut-être reconnaissez-vous votre bébé dans l’un des tempéraments décrits ? Voire dans plusieurs ?

C’est normal, car votre bébé a sa petite personnalité qui lui est propre. Il n’y a pas de vrai ou faux dans l’allaitement. Faites ce qui vous convient le mieux à vous et à votre bébé. Car l’essentiel dans l’allaitement, c’est que vous et votre enfant vous sentiez bien.

Quelques conseils susceptibles de vous aider :

  • Toucher, attendre, attirer à soi.
  • Durant l’allaitement, tenez votre enfant près de votre corps et veillez à ce qu’il attrape bien le sein.
  • Changez de côté,  mais seulement quand votre enfant lâche le sein après avoir tété et dégluti pendant au moins 15 à 20 minutes.
  • Testez différentes positions d’allaitement et exercez-vous un peu avec votre enfant.
  • Donnez uniquement le sein et évitez au départ les tétines, les bouts de sein et le biberon. Vous éviterez ainsi de perturber le comportement de votre enfant au sein.
    Après l’allaitement, laissez vos mamelons respirer à l’air libre.